mercredi 20 juin 2012

Abandon

Parfois il faut être lâche pour abandonner.
Parfois il faut simplement être lucide.
Et réaliser qu'un échec n'est pas la fin du monde.

le gros bec à Elizabeth

2 commentaires:

  1. le neurone scribouilleur22 juin 2012 à 11:57

    C'est un personnage strictement imaginaire.

    l'autre heure

    RépondreSupprimer