samedi 8 septembre 2012

Anecdote # 18 A

Premier voyage en Europe : Paris.
Mais il nous a fallu quitter Paris parce qu'il n'y avait plus la moindre chambre dans le moindre hôtel. Train direction Dieppe. Pas plus de chance. Pas de chambre non plus.
Re-train. Rouen. Hôtel plus qu'honnête, à deux pas de la gare. Séjour charmant.
Dès que possible, retour vers Paris jusqu'à la fin du voyage.
Découragez-vous pas, l'anecdote commence.
Et je n'ai pas précisé que c'est avec ma première légitime que cela se passe.
L'heure du retour vers Montréal a sonné.
Nordair est notre transporteur attitré.
Appel de vérification avant de quitter l'hôtel.
Ne vous présentez pas à l'aéroport, votre vol a été annulé !
C'est bien beau, mais nous n'avons plus de chambre d'hôtel.
Donc, direction aéroport.
Sur place, nous sommes avisés que les passagers de Nordair en direction de Montréal seront dirigés vers Zurich où ils seront tenus au courant de la suite des événements.
Zurich - New York : un imbécile nous envoie vers la fouille, ce qui nous assure de rater notre vol vers Montréal. Nous sommes en transit, épais !!! Même si nous avons une bombe, elle sera acheminée vers la maison, au pied de la cheminée.
Heureusement, un superviseur vigilant corrige la gaffe de l'imbécile.
Vite, vite, pas de temps à perdre.
On se pose à Montréal.
Porte à porte, il nous aura fallu 23 heures pour nous rendre de Paris à Montréal.
Vive la jeunesse.

l'anecdote # 18 B

1 commentaire:

  1. je sais pas si ça forme la jeunesse mais ça forme le caractère, pour sûr!

    RépondreSupprimer