samedi 25 juin 2011

Publicité

Ce blogue deviendra bientôt le lieu d'épanchements tellement personnels que je devrai le conjuguer à la première personne du (mais à un point inconcevable) singulier.
J'ai en tête un billet faramineux sur ma douce que je mentionne sans jamais vous en parler.
Une bêtise bientôt corrigée sauf si je tombe en panne d'accents circonflexes.

la perplexité du futur (le futur, ce n'est pas moi qui suis marié deux fois plutôt qu'une)

2 commentaires:

  1. je suis thomas, je le croirai seulement après avoir vu ce farineux billet.

    RépondreSupprimer